skip to Main Content

Le film anti chaleur transparent et l’isolation des vitrages du parc immobilier contemporain

Le nombre de propriétaires qui souhaitent isoler les vitrages de leur maison ou véranda contemporaine avec du film solaire et/ou anti chaleur est en pleine expansion. La brutalité des variations climatiques et les pics de chaleurs toujours plus intenses incite les français à isoler davantage des logements qui n'ont pas été conçus pour notre époque.

En France métropolitaine, 82 % des logements sont des résidences principales et 55 % des logements individuels. Le parc immobilier est composé d’une majorité de logements anciens mal ou peu isolés, malgré de nombreuses lois et incitations des différents gouvernements. Depuis 1984 ce sont environ 9.5 millions de résidences principales qui ont été construites, sans réflexion sur l’isolation des bâtiments et le réchauffement global.
Depuis 2012 il y a eu près de 3.7 millions de logements mis en chantier en France soit seulement 10% du parc immobilier actuel. On peut donc considérer que près de 90% des résidences principales existantes ont été construites selon des normes d’isolation inadaptées aux conditions climatiques de 2022. Dans une grande majorité des cas ces logements concernent les populations les moins aisées, les premières victimes de précarité énergétique estivale.

L’isolation des vérandas est particulièrement concernée. Cette extension très populaire auprès de nombreux propriétaires de maisons individuelles pour agrandir leur maison, profiter de plus de lumière et d’espace. Ces vérandas conçues il y a longtemps  se transforment en piège à chaleur en 2022.  Désormais on propose des « vérandas bioclimatiques » dont la structure, l’implantation et un ensemble de caractéristiques environnementales permettent d’obtenir une véranda à l’isolation thermique optimale.
Les doubles vitrages performants, avec du gaz Argon ou krypton sont efficaces contre la chaleur, mais dans les autres logements ils représentent entre 10 à 15% des déperditions calorifiques. Les fenêtres hautes performances représentent un budget très conséquent, nécessitent l’intervention d’un menuisier, des délais. Tout le monde n’a pas la possibilité de changer ses menuiseries rapidement pour lutter contre les rayonnements qui passent au traves des vitrages.

Le film anti chaleur transparent, une alternative intéressante et performante

Le coefficient Ug est la mesure du degré d’isolation thermique d’un vitrage, à ne pas confondre avec le coefficient Uw qui mesure le degré d’isolation d’une fenêtre dans son ensemble. Plus l’indice Ug est faible, plus le vitrage est isolant. Un grand nombre de personnes cherchent des moyens d’abaisser le coefficient Ug de leurs vitrages. Le film anti chaleur transparent permet d’abaisser significativement la valeur uG sur les menuiseries anciennes ou contemporaines classiques, en simple ou double vitrage.

Exemple avec le film haute transparence HT85 posé sur la véranda alu/verre exposée plein Sud de ce pavillon dans l’Essonne. Les propriétaires ne supportaient plus les fortes luminosités, et la surchauffe de la véranda se diffusait au travers des murs de la maison, source d’inconfort, recours à la climatisation, obligation de fermer les accès à la véranda pour bloquer la chaleur. Le client souhaitait également conserver un maximum de lumière pour ne pas assombrir en hiver. Le film anti chaleur transparent HT 85 multi alliage a été conseillé et posé. Ce film conserve une grande partie de la lumière naturelle. Idéal pour bureaux et habitation. Il rejette 85% des InfraRouges incidents et rejette 60% des éblouissements. La véranda a été équipée en quelques heures et le dispositif a été opérationnel immédiatement. La mesure réalisée avant et après la pose du film montre une diminution de 183 w/m² soit près de 50% de réduction !

Mesure ug sans film anti chaleur transparentMesure ug avec film anti chaleur transparent

Depuis le début du printemps, ce sont des dizaines de chantiers de pose de film pour vitre qui ont été réalisés, afin de répondre rapidement aux problématiques de chaleur/rayonnements solaires des fenêtres. Le coût par m² est bien inférieur à celui du remplacement des fenêtres, le délai de mise en œuvre est réduit, et avec des conditions de pose optimales le film peut rester en place plus de 15 ans. Cette solution de moyen terme permet de planifier le remplacement de ses menuiseries ultérieurement, et d’apporter une solution performante quasi immédiate. Suivant le type de bâtiment et son usage, on posera le film adapté à la problématique rencontrée. Il existe différents films, pour l’isolation des toitures de vérandas en polycarbonates il existe du film PVC spécifiquement adapté aux matériaux plastiques.

Le film transparent anti chaleur pour fenêtre peut contribuer à améliorer les performances énergétiques  d’un grand nombre de logements existants, qu’ils soient individuels ou collectifs, bâtiments administratifs, écoles, casernes, hôpitaux.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top