skip to Main Content

Comment isoler une fenêtre du froid et réduire sa facture de chauffage ?

La flambée des prix de l’énergie inquiète les consommateurs qui redoutent de voir leur facture de chauffage exploser cet hiver. Améliorer l'isolation de ses fenêtres est une solution efficace pour amortir la hausse.

Les fenêtres sont des ponts thermiques bien identifiés dans les bâtiments anciens et c’est souvent à l’approche de l’hiver qu’on remarque les faiblesses de ses menuiseries. Des gains de chauffage allant jusqu’à 15% peuvent être obtenus en améliorant l’isolation thermique de ses vitrages. Voici les principaux moyens connus pour isoler une fenêtre contre le froid :

Poser des rideaux. Une solution facile à mettre en œuvre, un rideau épais va éviter une circulation d’air par convection. Le rideau va créer un petit espace clos, qui bloquera l’air froid entre la vitre et le rideau. On peut opter pour du rideau isolant. Il en existe dans de nombreux coloris et styles.

Remplacer ou rénover les joints des fenêtres. Souvent fatigués lorsqu’ils ont plusieurs années, ils n’assurent plus leur rôle. Leur remplacement va réduire la perte thermique qui se crée entre les pièces de menuiserie. La difficulté consiste à trouver les bons formats de joints.

Mettre du joint de calfeutrage. On pourra combler les espaces qui se sont créés entre les châssis et les ouvrants qui ont travaillé et qui laissent passer l’air, en mettant un joint de calfeutrage isolant. Il en existe dans plusieurs matières, formes, épaisseur. En général, ces joints vieillissent mal.

Poser un film isolant de survitrage. Cette option donne de bons résultats pour réduire l’émissivité des vitrages. La plupart sont thermorétractables. Une fois posé, on le chauffe avec un sèche-cheveux, il se crée une fine couche d’air entre le vitrage et le film. Inconvénients, ils vieillissent mal, se rayent facilement, et on a souvent des phénomènes de condensation entre la vitre et le film. La durée de vie de ces films est très variable et il faut être un bon bricoleur pour avoir une pose parfaite.

Poser un film isolant thermique adhésif basse émissivité. Très différent par sa composition et ses qualités du film de survitrage, il permet de réduire également les pertes thermiques. Beaucoup plus robuste et durable qu’un film de survitrage, il donne de bons résultats avec un coût de mise en œuvre très raisonnable. Il existe du film isolant thermique toutes saisons et du film thermique spécial hiver ultra basse émissivité. Le film toutes saisons pourra aussi isoler de la chaleur en été. La pose peut se faire soi-même, mais si il est posé par un professionnel comme Dexypro, il sera garanti 10 ans. Ces films sont également très utilisés pour isoler les vérandas.

Installer un survitrage de fenêtre. Pour les fenêtres équipées en simple vitrage, un survitrage de fenêtre est un investissement plus conséquent au m², mais avec également de meilleurs résultats. Il existe des survitrages fixes, démontables, ouvrants. Le gain obtenu avec un survitrage est le plus important de toutes ces solutions pour isoler vos fenêtres contre le froid.

Installer des volets roulants. Des travaux importants avec des gains significatifs peuvent être obtenus en posant des volets roulants. Ils assurent plusieurs fonctions : sécurité, isolation thermique et phonique. Suivant les performances recherchées on pourra opter pour des volets roulants isolants.

En améliorant l’isolation des fenêtres, on améliore le confort de sa maison, on réduit sa facture de chauffage, et on est acteur de la transition énergétique.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top